Son positionnement géographique, sa stabilité, le dynamisme de son économie et la qualité de l’environnement des affaires font du Sénégal une porte d’entrée incomparable pour les investissements à destination d’une Afrique à l’aube de ses trente glorieuses.

Autant d’atouts qui avaient déjà attiré des investisseurs de notoriété internationale dans les secteurs stratégiques de l’eau, des télécommunications, de l’énergie, du tourisme ou des transports, confortant un stock d’investissements directs extérieurs important pour la région. Avant le tournant des années 2000, ils venaient souvent de l’Europe, notamment la France.

X2 Les flux d’IDE ont plus que doublé en un an, passant de plus de 166 à près de 468 milliards de francs CFA.

La montée en puissance de l’Afrique, fournisseurs de matières premières qui est aussi devenu un grand marché attractif et une place de production désireuse d’intégrer la chaîne des valeurs mondiale, a considérablement élargi le spectre des porteurs d’IDE. Aux côtés des « investisseurs historiques », on retrouve de plus en plus d’entreprises provenant essentiellement des zones géographiques avec lesquelles les échanges commerciaux se sont intensifiés. La Chine, le Brésil, l’Inde et les pays arabes ont ainsi fortement contribué à diversifier l’origine et la nature du portefeuille des investissements extérieurs. On les retrouve dans les secteurs de l’énergie, d e l’agriculture et de l’industrie . Tous tiennent à participer à l’essor du continent en s’appuyant sur les valeurs sûres que représentent les classes moyennes en croissance et une main-d’oeuvre disponible, avide de se former et désireuse de contribuer localement à la création de valeur ajoutée.

Les résultats sont là : en une seule année, de 2011 à 2012, les f lux entrants d’IDE ont doublé, passant de 166,2 milliards de francs CFA à 467,8 milliards (713,2 millions d’euros). En 2013, toujours soutenus par les stratégies de promot ion d e l’invest issem ent mises en oeuvre, la po ursuite des réformes et les réalisati ons des grands projets en faveur du développement des infrastructures, ils atteignaient 254 milliards de francs CFA (390 millions d’euros) et la courbe ascendante se poursuit.

economie6

Chine, Brésil, Inde et pays arabes font partie des nouveaux investisseurs au Sénégal.

economie7

economie8


Accompagnez l’investissement en toute sécurité.
economie33

Mouhamed Kebe,
Associé-Gérant
du cabinet d’avocats GENI & KEBE.

Les avocats jouent un rôle clé dans le développement d’une Afrique devenue un des plus dynamiques réservoirs de croissance du globe.

L’Afrique est la zone du monde où les investissements directs extérieurs (IDE) augmenteront le plus vite au cours des dix prochaines années. Son formidable potentiel, allié à d’énormes besoins en infrastructures et à une montée en puissance de sa nouvelle classe moyenne, active et dynamique, sont les moteurs de cet afflux.

La plupart des pays francophones réunis au sein de l’UEMOA (Union économique et monétaire ouest-africaine et de la CEMAC) s’y sont préparés en favorisant un contexte accueillant pour les IDE.

Au Sénégal, la nette amélioration du climat des affaires, palpable sur le terrain, a été saluée par les instances internationales et les investisseurs eux-mêmes. La sécurité juridique en est un des éléments majeurs. Le pays est membre fondateur de l’OHADA, organisation qui, depuis 1993, favorise et accompagne les améliorations des systèmes juridiques des 17 pays qui la composent.

À travers ses bureaux affiliés dans 14 pays d’Afrique, GENI & KEBE, Cabinet d’Avocats accompagne depuis sa création, en 1912, l’investissement dans les secteurs clés qui soutiennent la croissance et le développement du continent africain.

Reconnu par Chambers Global, Who’s who legal, et IFLR comme leader dans le domaine du droit des affaires, et de l’investissement en Afrique, le Cabinet GENI & KEBE est un acteur incontournable du conseil et de l’accompagnement des investisseurs, locaux et internationaux, dans leurs opérations au Sénégal et dans toute l’Afrique francophone. L’expérience de ses équipes multilingues, formées aux pratiques juridiques locales et anglosaxonnes, ainsi que ses références accumulées pendant un siècle de présence sur le continent en font un partenaire privilégié des multinationales, et des États, dans les secteurs clés de l’investissement. L’expertise du Cabinet est reconnue dans divers secteurs incluant entre autres : Arbitrage, Assurance, Banque et Finance, Droit des sociétés, Fusion & Acquisitions, BTP & PPP, Énergie & Mines, Transport…


Tél. : +221 338 211 916
E-mail : mhkebe@gsklaw.sn
Web : www.gsklaw.sn