L’offre de services de soin au Sénégal est structurellement portée par le secteur public et complétée par le secteur privé.

Photo : Hopital de la Paix à Ziguinchor et Centre hospitalier de Touba.

Le Sénégal est un pays de référence en matière de formation en médecine et de soins. L’expertise du corps médical et la qualité du plateau technique contribuent à attirer au Sénégal une clientèle en provenance de toute la sous-région.

Toutes les spécialités médicales, chirurgicales et paramédicales sont représentées. Le dispositif sanitaire public s’accompagne d’une offre privée abondante : cliniques, centres de cure, services d’urgence et soins à domicile. Les cliniques privées sont dotées d’une médecine de pointe, de centres de diagnostic et de laboratoires modernes. Aussi, le Sénégal est l’un des rares pays africains cités en exemple comme ayant pu contenir le VIH SIDA. Un programme multisectoriel de lutte contre le SIDA est mis oeuvre dans le pays depuis 2002.

Une réputation d’excellence dans toute la sous région

En matière de santé, le pays a enregistré l’ouverture de cliniques spécialisées dans des domaines divers de la médecine et qui accueillent notamment, pour leurs soins médicaux, beaucoup de ressortissants de la sous-région. Des volets de pointe tels que l’imagerie médicale, la chirurgie rétinienne, la mammographie, la recherche biologique… ont commencé à connaître un essor fulgurant à partir des années 2004-2005.

Le secteur s’appuie sur les atouts suivants :

  • Un réseau développé de cliniques privées et de centres spécialisés, offrant une variété de traitements ;
  • Des centres de diagnostic et des laboratoires d’analyses très modernes ;
  • Des institutions de niveau international (ENDSS, École de Médecine St Christopher Iba Mar Diop…) et une faculté de médecine de renom qui forme notamment des médecins de la sous-région et du Maghreb;
  • Un code de déontologie aux normes internationales ;
  • Un cadre réglementaire et institutionnel sécurisé ;
  • La présence de plusieurs majors, telles Pfizer, Sanofi-Avantis… qui se sont lancés dans la fabrication de médicaments génériques et la distribution de divers équipements et appareils médicaux ;
  • La protection intellectuelle des brevets;
  • L’existence d’une large gamme de plantes médicinales et d’un savoir-faire en matière de phytothérapie, pouvant constituer une base solide pour la recherche et le développement dans ce domaine.

Perspectives pour 2025

  • Couverture et relèvement des plateaux techniques ;
  • Couverture maladie universelle (CMU)
  • Politique nationale des urgences ;
  • Renforcement des mécanismes des politiques de gratuité ;
  • Amélioration de la gouvernance du secteur ;
  • Développement du partenariat public privé.

Le Sénégal offre des perspectives d’investissements attractives à travers toute la chaîne de valeur, de la recherche développement à la production de médicaments génériques et de produits phytopharmaceutiques. D’autres opportunités sont à saisir dans la recherche biomédicale et génétique, les centres de convalescence et de bien-être, la chirurgie plastique reconstructive, l’industrie pharmaceutique… En outre, le Sénégal de par sa situation géographique, dispose d’une flore extrêmement riche dans sa diversité offrant d’intéressantes ressources végétales utilisables à des fins médicinales. À cet égard, certaines espèces de plantes médicinales concentrent des molécules à l’efficacité scientifiquement prouvée.